Technique de la Main Droite au Luth.

Source-LUTE SOCIETY of America, Inc.Barrington, R.I.Juillet, 1979

Traduit de l’américain d’après : Pat O'Brian-- Right Hand Lecture


 

A. Cours sur la Main droite


1) Technique de Main droite

a) Le pouce reste à l'intérieur de la main, le bras le remettra en position pour le coup suivant.

b) Gardez le poids de la main « avec » le pouce, pas devant lui .

c) Le bras remonte avec l'index, pas l’index seul (ne sortez pas l'index lors du mouvement vers le haut)

d) Le petit doigt ne se déplace pas; c’est le bras qui se déplace

e) Le pouce et l'index viennent tous les deux d'au dessus de la corde.

f) La paume jamais parallèle au sillet

g) Mesurez les distances de la chanterelle en descendant jusqu’aux basses, pas depuis la basse jusqu’en haut

h) Les distances s’apprécient à la jointure du petit doigt.


2) Acoustique et son

a) La table d’harmonie vibre seulement de haut et en bas et non pas latéralement

b) La direction du grain affecte l'attaque et la durée du son

c) petite surface de contact de chair avec la corde = son étriqué,

plus large surface = son plus chaud.

d) Si les deux cordes vibrent en phase = 4 fois plus de son;

les deux cordes en opposition de phase = aucun son

e) Attaque plus lente = plus de durée du son


3) La physiologie

a) les doigts plient à la 1ère jointure par les muscles de la paume

b) les doigts plient à la 2ème jointure par quatre tendons contrôlés par un muscle dans l'avant bras (flexor digitorum sublinis)

c) les doigts plient à la jointure du bout par quatre tendons qui se fusionnent dans un tendon contrôlé par un muscle très faible placé profondément dans l'avant-bras ( flexor digitorum profundis)

d) Les jointures du bout sont ainsi INTERCONNECTÉES et ne peuvent pas se désolidariser !

e) Une tendinite résulte de l'utilisation de la jointure du bout en remontant le doigt à la 1ère jointure. 1ère jointure = utilisation simultanée de fléchisseurs et extenseurs (cela provoque la friction qui cause l'inflammation).

f) contraction des fléchisseurs = fort; retour des extenseurs = faible

g) les fléchisseurs ont des coussinets, les extenseurs en ont très peu; ainsi les extenseurs sont plus dangereux à utiliser

h) les jointures ont de meilleurs senseurs que des muscles

i) metronome plus rapide chaque jour (ou chaque semaine) = des augmentations de vitesse mais avec pour résultat des tensions.

métronome à la même vitesse chaque jour = la tension réduit (gardez le plus lent que le battement du coeur)

j) abduction = s’éloigner du centre (le médius est au centre du jambon)

adduction = vers le centre.

k) Nous avons 5 abducteurs (celui du milieu ne peut pas tirer seul vers le centre)

3 adducteurs (1, 3 et 4)

l) supination = la paume vers le haut (faible) pronation = la paume vers le bas (plus fort)

 

B.Exercices pour la Main Droite

 

1) Jouer des notes répétées avec l'index, hésitant un instant avant de jouer chaque note, pour soigneusement noter comment le bout du doigt entre en contact avec la corde avant le pincement. Essayer de maximiser la superficie de doigt touchant la corde au moment précédant le pincement. Assurez vous que vous touchez les deux cordes avant le pincement de telle sorte qu'elles soient momentanément appuyées vers le haut, (elles doivent être appuyées ainsi également et simultanément pour avoir le meilleur son.)

 

2) Répétez la procédure précédente pour le medius et l'annulaire et le pouce. Comme une raquette de tennis, chaque doigt a 'un point idéal' où vous devriez apprendre à faire contact pour obtenir le meilleur son.

Ayant clairement établi les meilleurs points de contact pour chaque doigt, essayez d'alterner le pouce et l'index. Souvenez-vous, vous pouvez trouver un endroit qui sonne agréablement sur un doigt qui peut ne pas être compatible avec les positions de l'autre doigt, continuez donc à évaluer un doigt en comparaison avec un autre. Si vous devez tourner votre main dans tous les sens pour trouver le meilleur ton pour chacun des doigts, le résultat n'est pas acceptable dans un contexte musical: quelques compromis devront être faits pour l'efficacité. Essayez aussi d’alterner medius et index.

Rappelez-vous le but ici: quand vous jouez l'alternance pouce et index vous devez être capable de finir un passage en notes simples par le medius, par un accord medius-pouce, ou par un accord complet pouce-index-medius(annulaire), sans ajustement majeur de la position de la main. Un tel ajustement majeur prendrait un temps considérable et/ou augmenterait énormément les chances d'erreur.

 

3) Tentez de trouver vos meilleurs 'points de tonalité' en pinçant avec deux, puis trois et finalement quatre doigts simultanément. Essayez de ne pas perdre votre prise des cordes, mais utilisez le même principe de contact de superficie maximale avec aussi peu de compromis que possible. Concentrez le mouvement de pincement dans les articulations( jointure Métacarpo-phalangienne ) et la jointure qui suit immédiatement (jointure entre les 1ères et 2èmes rangées de phalanges.) Évitez tout mouvement entre les 2ème et 3ème os des phalanges, autrement dit, de plier les jointures du bout pendant le coup.

C'est probablement le problème élémentaire le plus important: la pliure des jointures du bout produit de la tension, détériore le son et le volume et induit le mouvement conjoint des doigts adjacents. Il doit être évité en apprenant à articuler les autres jointures.

.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site